Je souffre de la solitude

 

 

J'ai du mal à aller vers les autres

 

C'est souvent lorsque l'on est timide que l'on a du mal à se faire des amis. Il nous est difficile d' aller vers les autres, en groupe on n'ose pas parler, ni se faire remarquer.

Ce qui nous empêche d'aller vers les autres, c'est bien souvent la peur d’être jugé et la peur d'être rejeté.

La timidité vient d'un manque de confiance en soi, on pense que l'on n'est pas assez intéressant, on se dit que les autres vont nous trouver stupide....

Plutôt que de prendre le risque d'être exclu par les autres, on se dit parfois que l'on préfère rester seul.

Mais on sent bien qu'il manque quelque chose, le sentiment de solitude peut-être très envahissant. Dans cette situation, c'est l'isolement qui nous fais souffrir, le manque de contact avec les autres.

 

Pour faire des rencontres, se faire des amis, il est parfois nécessaire de « prendre le risque » de faire le premier pas, donner plutôt que d'attendre de recevoir.

Rompre son isolement passe par des petits gestes, des petites attentions dont on sous-estime souvent l'importance.

Par exemple ;

-  Proposer à un camarade (de classe, de promo...) de manger ensemble même si on ne le connaît pas encore bien permettra justement de mieux faire connaissance.

-  Envoyer un sms à un ami que l'on n'a pas vu depuis un certain temps plutôt que de se demander pourquoi il ne nous donne pas de nouvelles peut permettre de renouer les liens.

- Si l'on a une passion, on peut chercher une association, un club, un forum sur le net pour rencontrer d'autres personnes qui partagent ce centre d’intérêt...

Les relations, ça se cultive, pour les nouer, et pour les maintenir.

 

Je me sens seul au milieu des autres

 

Parfois, on a des amis, une famille bienveillante, mais l'on se sent seul(e) parmi eux.

Ce sentiment vient souvent de l'impression que les autres ne nous comprennent pas.

D'autres fois, si l'on ne se sent pas à sa place avec les autres, c'est en réalité que l'on a des centres d’intérêts différents. mais que l'on n'ose pas le dire, ou même se l'avouer à soi-même.

Il est donc important d'être honnête avec soi-même, de se poser des questions. Qu'est-ce que cela m'apporte de rester avec ces personnes ?

Cela peut être la peur de se retrouver vraiment seul qui nous pousse à rester avec des personnes qui ne nous correspondent pas. Mais la solitude éprouvée est aussi douloureuse que celle de l'isolement.

Si le sentiment dure et se généralise, c'est certainement que quelque chose d'autre ne va pas, au delà de nos relations.

Un événement dans notre vie, comme un deuil, un échec, une rupture peut nous toucher si profondément que l'on a l'impression que les autres personnes vivent dans un autre monde et ne pourront jamais comprendre ce que l'on ressent.

Le sentiment de grande solitude peut être un signe de dépression.

Il est important d'en parler à quelqu'un, un membre de son entourage, un professionnel (infirmière scolaire, psychologue...) pour recevoir de l'aide.

Je veux rester seul(e), est-ce normal ?

 

Il arrive des moments, où l'on ressent le besoin de rester seul. A l'adolescence le besoin de se recentrer sur soi est normal, pour apprendre à se connaître soi-même.

C'est aussi le cas lorsque l'on est jeune adulte et que l'on commence ses études ou sa vie professionnelle. On peut avoir besoin de réajuster l'image que l'on a de soi, de s'éloigner un peu des autres, pour faire la part des choses.

Les moments de solitude sont aussi l'occasion de laisser s'exprimer notre créativité, de faire une activité pour soi, qui nous fait du bien, écouter de la musique, lire....

Ces moments sont temporaires et ne font qu’augmenter le plaisir de retrouver les autres.

On se recentre sur soi pour mieux s'ouvrir aux autres.

 

Pourtant, l'envie de ne voir personne , quand il dure, cache parfois un mal-être plus profond,

Lorsque cela dure, on se replie sur soi, on ne voit pas les éventuelles mains tendues par les autres... C'est alors le cercle vicieux : on n'arrive pas à aller vers les autres, donc on se sent seul et comme l'on se sent seul, on perd confiance et on ne veut, n'arrive pas, à aller vers les autres....

Comme nous l'avons dit, cela peut être un signe de dépression. Il est important de se tourner vers un professionnel (infirmière scolaire, psychologue...) qui pourra nous aider.

 

Je vis seul pendant mes études

 

On en parle ici

 

Tu te sens seul(e), tu as besoin d'en parler

Tu peux appeler Allô Jeunes 34

au O6 12 75 23 64

Il nous arrive à tous de nous sentir seul(e).

Cela peut être une source de souffrance, quand on se sent rejeté par les autres, que l'on n'arrive pas à se faire des amis ou que l'on se sent seul parmi les autres.

 

Et lorsque l'on se sent bien lorsqu'on est seul, on se demande parfois si l'on est normal.