Relations amoureuses

et sexualité

Être amoureux(se)

Être amoureux est une nouvelle expérience dans la vie qui éveille en nous différentes émotions.

L’amour, c’est parfois le cœur qui s’emballe, des sensations dans le ventre en présence d’une personne en particulier.

On a tout le temps envie d'être avec l'être aimé, et en même temps, certains mots, gestes de sa part ou de la nôtre nous gênent, parfois jusqu'à nous faire rougir.

On se surprend à vouloir faire plaisir à l'autre, on fait des choses « folles », dont on ne se serait pas cru capable.

On peut se sentir « transporté » par le sentiment amoureux qui est un sentiment très fort.

Être amoureux(se) c'est passer par un tourbillon d'émotions. Avec l'amour, on peut aussi découvrir une forme de jalousie, celle que l'on peut ressentir en voyant celui ou celle qu'on aime avec quelqu'un d'autre...

Cela peut aussi être la peur d'avouer ses sentiments, la peur d'être rejeté....

On peut aussi passer de la colère à la tristesse : 

« Pourquoi ne me remarque-t-elle (il) pas ?"  "Pourquoi ne m'aime-t-il (elle) pas ?"

Lorsque les sentiments ne sont pas réciproques, il faut savoir tourner la page.

Le Flirt

C'est la découverte de l’autre qui suscite attirance et désir. On aime sortir ensemble, s'embrasser, se tenir par la main, se caresser, apprendre à se connaître. C'est une étape incontournable afin d'éviter les déceptions des relations sexuelles lorsqu'elles ont lieu prématurément.

 

Les relations sexuelles 

Les relations sexuelles sont les relations les plus intimes qui existent entre deux personnes. Il faut se sentir bien, en sécurité et en confiance avec l'autre. Elles peuvent renforcer le sentiment amoureux, mais aussi la dépendance affective dans certains cas, et le rejet parfois, lorsqu'elles ont lieu trop tôt ou pas avec la bonne personne.

C’est la découverte du corps de l'autre, de l’excitation, des mouvements et du plaisir du corps, de l'orgasme parfois.

 

Le but étant de se procurer du plaisir tout en veillant au plaisir de son partenaire et cela passe aussi par le regard, les mots doux, les caresses…

Le sexe est une expérience relevant de l’intimité où rien n’est obligatoire, sauf le consentement de chacun.

 

La sexualité, ça peut aussi faire peur. On peut « se mettre la pression », ne pas se sentir à la hauteur, courir après la « performance ».

En moyenne, les premières relations sexuelles ont lieu vers 17 ans et demi en France. Mais il y a de grandes variations : certains débutent précocement à 13 ans et d'autres pas avant 25 ans.

La majorité sexuelle légale est fixée à 15 ans. Avant il s'agit d'un détournement de mineur. Si les parents du mineur portent plainte, l'autre peut être inculpé.

C'est pour se rassurer que l'on cherche à correspondre à des normes, pour l'âge, la durée, la position...

Pourtant, ce que l'on croit être des repères nous met en fait mal à l'aise dans la situation.

 

Faire l'amour c'est avant tout un moment de partage d'une intimité, être à l'écoute de l'autre pour un plaisir mutuel. Donc nul besoin de faire du spectaculaire, chaque rapport sexuel est différent et singulier.

La violence, la force, la contrainte, les menaces, le chantage, la surprise, l'intimidation pour obtenir une relation sexuelle sont interdits par la Loi et constituent un viol lorsqu'il y a pénétration. Le viol est un crime passible de 10 ans de prison. 

Le fait que l'autre personne n'ait pas « dit non » ne veut pas dire qu'elle est consentante. Ne pas se débattre n'est pas la preuve que la personne désire le rapport. La volonté des deux partenaires est indispensable.

16 % des femmes et 5% des hommes disent avoir subi un viol ou une tentative de viol. 

Il faut pouvoir en parler afin que cela ne constitue pas un traumatisme ancré à vie. La plupart du temps le violeur connaît bien sa victime. Lorsqu'il s'agit de quelqu'un de la famille, on parle d'inceste.

Dénoncer les agressions sexuelles permet d'obtenir réparation et de protéger les autres car, très souvent, les agresseurs récidivent. 

Se protéger des risques liés à la sexualité

 

Avec le sexe, il n’y a pas que le plaisir, penser à se protéger est nécessaire, pour soi et pour le(la) partenaire.

Il existe des maladies et des infections (MST, IST) liées à la pratique sexuelle (VIH-sida, Herpès, Human papilloma virus…).

Prendre ses précautions en utilisant un préservatif (filles comme garçons peuvent prendre le soin d'en acheter) permet d'éviter la transmission de ces infections.

La sexualité sert aussi à faire des enfants. Ainsi recourir à des moyens de contraception et de protection qui sont nombreux et divers (préservatifs masculin/féminin + pilules, implants, vaccins…) permet d'éviter une grossesse non désirée ou des maladies sexuellement transmissibles.

Un problème ? des questions ?

Allô Jeunes parle aussi de :