Un peu de Psychiatrie

trouble bipolaire, schizophrénie et autisme

Au quotidien, dans les discussions avec les autres, au travers

des média, certaines expressions sont courantes, et plutôt négatives :

« Elle est complètement bipolaire ! » « Il est autiste celui-là ! »

Ce sont des termes empruntés à la psychiatrie.

Mais qu'est-ce que c'est vraiment la bipolarité ? L'autisme ?

Cela peut-il toucher n'importe qui ?

Le trouble bipolaire

C'est un terme utilisé en psychiatrie pour désigner une maladie mentale.

Elle est classée dans les « troubles de l'humeur » car la personne souffrant de bipolarité passe d'une humeur extrême à l'autre en quelques semaines.

La personne traverse des phases d'euphorie, on parle de « phase maniaque » et des phases de dépression profonde.

Dans la phase « maniaque », la personne est hyperactive, elle parle beaucoup et très vite, n'a plus d'inhibition, elle dit et fait ce qui lui passe par l'esprit, sans se soucier des conséquences, sur les autres, sur sa vie professionnelle... Dans ces moments, la personne peut dépenser d'énormes sommes d'argents, prendre toutes sortes de drogues et d'alcool, et présenter une forte agressivité.

Pendant la phase dépressive, la personne ressent une tristesse intense, perd l'envie pour toute activité et se replie sur elle-même. Cette forme de dépression est particulière, très intense, la personne peut ainsi souffrir de délire d'auto-accusation. Le risque suicidaire est présent.

 

Entre ces phases, la personne connaît des épisodes dans lesquelles son humeur est « normale »

 

Alors tout le monde est-il bipolaire ?

Non, il nous arrive à tous de passer de la colère à la joie, du « rire aux larmes », c'est normal. Notre humeur et nos émotions sont des réactions à des événements et à notre environnement.

Chez les personnes bipolaires,  l'intensité des humeurs, est complètement disproportionnée par rapport à la situation.

 

Le trouble bipolaire nécessite une prise en charge, la plus précoce possible, par médicaments et par psychothérapie. Cela pour stabiliser l'humeur des personnes atteintes, et pour permettre de vivre avec leur entourage le plus normalement possible.

La schizophrénie

La schizophrénie est une maladie mentale, de la famille des psychoses.

Afin de lutter contre une forte angoisse, la personne souffrant de schizophrénie perd contact avec la réalité et développe un délire dans certaines phases de sa maladie.

Elle souffre parfois d'hallucinations : des voix, des sensations corporelles.... la plupart du temps désagréables et/ou effrayantes. Le langage, la pensée et la relation à l'autre sont fortement perturbés.

Cette maladie se déclare souvent aux alentours de 18 ans. 

La prise de produits stupéfiants : cannabis... peut servir de révélateur, de « déclencheur » d'une schizophrénie (ou d'une bipolarité, d'une paranoïa)

Une prise en charge, à la fois médicamenteuse et psychothérapeutique, la plus précoce possible, permet de stabiliser la maladie et d'éviter la détérioration.

L'autisme

L'autisme désigne un trouble de la relation à l'autre et de la communication qui peut toucher le très jeune enfant, avant 3 ans, et peut rester présent tout au long de la vie de la personne.

Il existe plusieurs formes d'autismes, plus ou moins sévères.

Les personnes souffrant d'autisme semblent « enfermés dans leur monde ».

Le langage verbal et non verbal : regards, expressions du visage... sont souvent perturbés.

Elles ont également des difficultés dans l'expression et la compréhension des émotions, celles des autres et les leurs.

Certaines personnes autistes ont, en parallèle de leurs difficultés de communication, des capacités intellectuelles très importantes.

Cette forme d'autisme est appelée « Syndrome d'Asperger ». Les personnes qui en sont atteintes ont souvent une culture générale très vaste et des capacités de mémorisation impressionnantes. Elles sont souvent attentives aux détails, peuvent apprendre par cœur tout ce qui se rapporte à leur centre d’intérêt : textes, tableaux de chiffres....

Chaque autisme est différent

C'est pourquoi certains autistes peuvent vivre presque comme tout le monde, et d'autres ne peuvent pas travailler, ou vivent en institution.

 

On ne connaît pas encore les causes de l'autisme, qui sont probablement une combinaison de plusieurs facteurs, génétiques et environnementaux.

La prise en charge de l'autisme se fait sur plusieurs domaines : Thérapeutique, pour le bien-être de la personne, Educatif, pour l'aider dans son autonomie et Pédagogique, pour l'aider dans ses apprentissages.

La dépression

Nous en avons parlé ici

Le diagnostic

On peut se poser des questions, avoir des doutes. Un diagnostic fait par soi-même ou avec l'aide d'internet ne suffit pas.

L'idéal est d'aller voir un professionnel.

Le médecin psychiatre, est le seul qui pourra poser formellement un diagnostic. Cela permet d'avoir un véritable avis médical, de ne pas rester seul avec un simple mot et de se faire expliquer les implications du diagnostic.

On peut aussi consulter un psychologue afin de pouvoir en parler, et d'être accompagné.