Drague et séduction

il / elle me plaît, comment lui dire ?

 

Quand quelqu'un nous plaît, ce n'est pas toujours facile d'aller le lui dire, ni de savoir comment le lui montrer.

Aujourd'hui, les filles aussi peuvent faire le premier pas. Ces questions ne sont donc plus réservées aux garçons.

Souvent, lorsque l'on n'ose pas se lancer, c'est que l'on a peur d'être rejeté, d'essuyer un « non » difficile à assumer.

On a aussi peur pour sa réputation. Si l'autre nous rejette, « c'est la honte ! » On a peur des moqueries que cela pourrait amener. Quand on est une fille, on a parfois peur de faire le premier pas car on ne veut pas passer pour une « allumeuse ».

 

On peut alors se dire que l'on va attendre que l'autre fasse le premier pas.

Pourtant, c'est prendre le risque que jamais rien ne se passe. On ne peut pas savoir à l'avance comment les choses se passeront. On dit souvent que l'on regrette bien plus les choses que l'on n'a pas faites. Cela serait dommage de passer à côté de ce qui serait peut-être une belle histoire.

 

Parfois, pour surmonter notre timidité ou notre manque de confiance, on passe par des intermédiaires pour aborder l'autre. On se sent moins vulnérable, protégé derrière notre écran par exemple.

Discuter avec la personne qui nous plaît par message, avec son téléphone ou internet, peut permettre de faire connaissance plus facilement.

Cela peut durer un temps. Mais Il est important de dépasser ce moment car les relations se nourrissent aussi des moments passés réellement en présence de l'autre. Se parler par téléphone réduit la distance et permet d'éprouver le plaisir des moments où l'on se retrouve.

La drague et la séduction

 

Sans le dire directement avec des mots, on peut aussi essayer de faire comprendre à l'autre qu'il / elle nous plaît.

La drague et la séduction, cela passe aussi par le corps : des sourires, des regards, se rapprocher physiquement, toujours dans le respect de l'autre...

Normalement, on s'aperçoit assez vite que l'autre personne accroche ou non.

Mais au bout d'un moment, il faudra tout de même prendre le risque d'être « plus direct » si l'on veut aller plus loin. Peut-être que l'autre personne est aussi intimidée que nous et attend que nous soyons plus clairs dans nos intentions.

 

Entre fille et garçon, il est souvent difficile de savoir ce que l'autre veut. On n'a pas toujours la même façon de « décrypter »  les signaux que l'autre nous envoie.

On le remarque, les filles et les garçons ne mûrissent pas au même rythme et n'ont pas forcément la même vision de l'amour, d'une relation.

Mais nous avons aussi chacun notre façon de penser, deux filles ou deux garçons n'ont pas exactement la même vision. 

Pour accorder sa vision et éviter les déceptions, il peut être utile d'en parler ensemble !

Quand l'autre dit non

 

Draguer, séduire, ou avouer ses sentiments, c'est prendre le risque que l'autre dise « non ». Cela fait partie du jeu. On ne peut jamais être sûr des sentiments ou d'une véritable attirance de l'autre.

Il arrive donc qu'on essuie un refus, exprimé de façon plus ou moins violente, en y mettant plus ou moins « les formes ».

Un refus reste un refus, même exprimé avec gentillesse, il est donc normal de se sentir mal. Parfois on a honte, on est triste, on se sent rejeté, on a mal, on se remet en question. On est déçu, cela ne correspond pas à ce que l'on avait imaginé, rêvé, on peut en vouloir à l'autre... Tout le monde passe par cette phase.

Parfois on se dit que cela ne marchera jamais, qu'on n'arrive pas à séduire. 

Cela peut être l'occasion de revoir sa technique.

Il est important de comprendre que, parfois, en dehors de nos qualités, c'est que le lien avec la personne ne s'est pas fait. Inutile d'insister, c'est que cette personne n'est pas faite pour nous.

Essayer de la convaincre risque de nous épuiser, et cela peut être très désagréable pour la personne.

S'accrocher à quelqu'un qui ne veut pas de nous c'est aussi à nous que cela fait du mal.

Rester fixé sur la même personne, cela peut-être un moyen pour nous de ne pas prendre d'autres risques. Cela peut-être, dans un sens, plus rassurant, car cela évite de se replonger dans l'inconnu en allant vers d'autres personnes. Mais c'est justement le problème que cela pose : cela nous empêche d'aller de l'avant et d'être ouvert à ce que peuvent nous apporter de nouvelles rencontres.

 

De plus, certaines personnes peuvent jouer de cela. Elles nous donnent un faux espoir auquel se raccrocher car cela les valorise d'être l'objet de toutes notre attention. On risque alors de se retrouver piégé dans une relation qui n'en est pas vraiment une, car à sens unique.

 

 

Quelques conseils

 

Il n'existe pas de recette miracle qui nous permettrait le succès à coup sur. Ce qui va plaire à quelqu'un ne plaira pas forcément à un autre. Cela dépend de la personne, de nous, du moment....

 

La chose la plus importante est peut-être d'être soi-même pour que l'autre puisse nous découvrir et aussi d'être à l'écoute de l'autre, de ses besoins, de ses idées; chercher vraiment à connaître l'autre et pas seulement à vouloir se mettre en valeur.

 

Oser faire le premier pas vers la personne qui nous plaît peut être le début d'une belle histoire. Il est important que la relation se construise dans le respect des sentiments et du rythme de chacun.

Tout comme il est nécessaire de respecter l’éventuel refus de l'autre personne. Et de l'accepter pour s'ouvrir à d'autres opportunités. Il y a sur cette terre beaucoup de personnes qui peuvent nous correspondre pour faire un bout de chemin ensemble. 

Partager une même activité, un sport peut permettre de mieux se connaître et de vivre des expériences de vie ensemble qui peuvent aboutir à une relation amoureuse.