Mon orientation sexuelle

L'adolescence est la période où l'on découvre sa sexualité et où l'on peut être attiré par différentes personnes : en général du sexe opposé, parfois du même sexe ou des deux sexes.

De nombreuses interrogations peuvent se poser à nous.

C'est aussi le moment des expériences.

On se questionne sur notre sexualité, ce que sont nos désirs, et sur notre vie sentimentale.

Parfois cela peut être une interrogation très profonde car on se cherche, et on ne sait pas encore quelle(s) personne(s) correspond à notre désir.

Attirance, sexualité et sentiments

 

Ce n'est pas toujours facile d'y voir clair. Parfois on pense ces types de relations comme étant séparés.

On peut ressentir de forts sentiments, ainsi qu'une attirance pour une personne sans oser franchir le pas d'une relation physique parce qu'on ne sent pas prêt par exemple.

Inversement, les relations sexuelles peuvent être vécues comme des expérimentations, sans sentiment « romantique ».

La plupart du temps, on recherche des relations qui impliqueront ces deux aspects, sexualité et sentiment amoureux.

 

A l'adolescence, notre sexualité, comme notre personnalité est en construction. Prendre conscience de ce qui anime notre désir est un processus qui peut prendre du temps durant lequel on apprend aussi à se connaître soi-même.

 

Je suis attiré(e) par une personne de même sexe

 

Il arrive souvent lors de l'adolescence de se sentir attiré par une personne de même sexe ou même d'en tomber amoureux. Cela ne veut pas dire que l'on sera homosexuel(le). L'orientation peut changer lors de cette période de la vie au gré des expériences ou rencontres.

La prise de conscience de l'homosexualité arrive plus ou moins rapidement, parfois bien avant l'adolescence, lorsque l'on se rend compte que l'on est davantage ou exclusivement attiré par les personnes du même sexe.  C'est parfois « en voulant essayer » que l'on se rend compte que l'on désire les garçons plutôt que les filles ou inversement. Sortir avec une personne permet parfois de dissiper les doutes que nous avions sur nos attirances sexuelles, ou au contraire de conforter ces doutes.

Hétéro, homo ou bi-sexuel : on ne choisit pas son orientation sexuelle. Nos sentiments, nos désirs s'imposent à nous. Il s'agira ensuite d'en prendre conscience et de les accepter. On ne choisit donc pas d'être attiré par un genre, fille ou garçon, comme on ne choisit pas la personne dont on va tomber amoureux.

 

Prendre conscience de son homosexualité, ça peut remuer

 

L'homosexualité concerne environ 10% de la population. Ce n'est ni une maladie, ni une perversion, mais le résultat d'une orientation involontaire de la sexualité (tout comme pour l'hétérosexualité)

La découverte de l'homosexualité peut  bouleverser car elle est parfois mal acceptée.

 Mais parfois cette prise de conscience est un soulagement car elle explique des choses sur ce que l'on est, ce que l'on vit, ce que l'on ressent depuis longtemps. Cela donne un éclairage différent sur nos actions, nos désirs....

Notre orientation sexuelle peut être vécue comme une fierté, quelque chose qui nous valorise et que l'on a besoin d'affirmer pour assumer sa personnalité. On peut y trouver une source d'épanouissement.

 

Cette découverte peut aussi être vécue comme douloureuse. Parfois on a honte. On se sent perdu ou différent des autres. Il arrive qu'on ait envie de lutter contre cette attirance vers les personnes de notre sexe.

On peut avoir du mal à accepter cette part de nous et ressentir cela comme un fardeau:

  • Parce que cela ne correspond pas à ce que nous imaginions de notre vie amoureuse. Tous les clichés et stéréotypes que nous avons pu entendre peuvent nous venir en tête.

  • Parce qu'on souhaitait fonder une famille traditionnelle, avoir des enfants.

  • Par peur de l'inconnu, car la société fournit moins de repères, moins de modèles que pour les relations hétérosexuelles.

  • Par peur d'être rejeté par nos proches et par les autres. On ne veut pas se sentir différents des autres.

S'accepter est parfois un long processus. Rencontrer d'autres personnes qui vivent les mêmes questionnements peut aider.

Parfois, ce n'est qu'à l'âge adulte que l'on arrive à accepter cette part de soi.

Et si je suis attiré par les garçons et par les filles ?

 

Parfois on est attiré plutôt par les personnes du sexe opposé, mais alors que ce n'était jamais arrivé, on va ressentir du désir et ou de l'amour pour une personne du même sexe.

On peut aussi se penser "homosexuel" et être étonné de nos sentiments pour une personne du sexe opposé.

Il arrive alors qu'on se demande si l'on est bisexuel.

La bisexualité est le terme qui désigne le fait d'être attiré sexuellement ou sentimentalement par des personnes des deux sexes,  les filles et les garçons.

On peut aussi décider de ne pas se ranger dans des cases. Il arrive qu'aucune étiquette ne semble nous correspondre. D'autant plus que nous allons évoluer, mûrir, et notre sexualité et notre vie sentimentale avec nous.

Dans notre vie, il peut arriver qu'on alterne relation homosexuelle et hétérosexuelle, ou bien de ne vivre qu'une seule histoire homosexuelle parmi nos relations hétérosexuelles....

Chacun à sa propre façon de vivre sa sexualité, chacun a aussi sa propre histoire.

Les causes qui expliquent l'orientation sexuelle sont nombreuses et complexes.

Le dire à mes proches ?

 

S'accepter soi-même est une chose. Vient ensuite le moment où l'on se demande si l'on doit en parler.

On peut avoir peur de le dire à ses amis. On redoute leur réaction, on pense que cela peut changer leur comportement avec nous.

L'idéal est de leur en parler quand on se sent prêt. C'est l'occasion de réaliser si notre amitié est sincère. Parfois, notre homosexualité n'est pas une surprise pour nos amis qui pouvaient s'en douter.

 

Pour les parents, c'est souvent plus difficile. Doit-on leur en parler ? Ou garder cela pour soi comme un secret honteux ?

La question qu'on doit se poser est: a-t-on vraiment envie et besoin de l'annoncer à ses parents ?

Si on vit ce "secret " comme un fardeau et que l'on éprouve le besoin d'en parler à ses parents, alors il n'y a pas de raison de ne pas le faire.

On peut aussi décider de garder cela pour soi pendant un moment, car après tout, notre sexualité et notre vie sentimentale ne regardent pas forcément nos parents.

On peut aussi attendre de ne plus vivre sous leur toit, ou attendre d'avoir envie de leur présenter notre petit(e) ami(e).

 

Si tu as des questions ou que tu cherches du soutien,

Si tu es victime de discrimination ,

Si tes proches te rejettent suite à l'annonce de ton orientation sexuelle,

des professionnels spécialisés de différentes associations sont là pour t'aider :

A Montpellier

L'association Le Refuge

Pour les jeunes homosexuels victimes de discrimination, en situation d'errance

Sa ligne d'urgence 24h/24 

06 31 59 69 50

L'association Contact

Pour aider tes parents à comprendre, renouer la communication avec eux

Tu peux aussi appeler Allô Jeunes 34 pour en parler
O6 12 75 23 64