Problèmes d'amitié ?

Parfois cela peut nous "couper" des autres. Il peut être difficile de dire non face à ce type d'ami que l'on peut admirer pour le côté affirmé de sa personnalité.

Il faut alors se poser quelques questions :

Cette amitié me fait-elle du bien ? En quoi ? Sinon, qu'est-ce que je cherche ?

Pourquoi ai-je besoin de vivre cette expérience négative ? Qu'est-ce que j'en attends ?

Est-ce que cela va m'aider à m'affirmer, à me trouver ou à m'autonomiser ?

Est-ce que je partage les mêmes valeurs ?

Qu'est-ce que j'expérimente à travers cette relation ? Ou bien qu'elle situation du passé je revis ?

Jalousie et amitié

 

En amitié, il peut y avoir des histoires de jalousie.

C'est le cas lorsque l'on est particulièrement proche d'un/une ami(e) dans une relation plutôt exclusive. On parle parfois d'amitié fusionnelle, que l'on rencontre le plus souvent entre filles.

La jalousie dans l’amitié peut conduire la personne jalouse à être très possessive, au risque « d'étouffer » l'autre. Quand on est jaloux, il arrive que l'on ne supporte pas que son ami(e) fasse des choses sans nous, qu'(il)elle sorte avec d'autres personnes...

On peut avoir l'impression qu'on en fait plus pour l'autre et que cela ne fonctionne que dans ce sens. Peut-être nos sentiments d'amitié ne sont-ils pas réciproques ? On se fait alors du mal, et on risque de faire du mal à l'autre.

La jalousie en amitié, comme en amour, vient  de la peur d'être comparé, abandonné, rejeté, remplacé.  Ce sentiment naît souvent dans l'enfance. Il peut resurgir à l'adolescence, ou à l'âge adulte lorsque l'on ne l'a pas surmonté. 

Si l'on n'y prend pas garde, être trop possessif avec un ami peut l'amener effectivement à rompre avec nous. Il est important de pouvoir en parler calmement, réfléchir au pourquoi, et de laisser de l'espace à l'autre.

 

Quand c'est notre ami qui est jaloux, la situation n'est pas facile. Il est important que l'on exprime ce que l'on ressent à cet ami.

Ne pas lui dire que l'on étouffe ne lui rendra pas service. Les personnes jalouses sont difficiles à raisonner. On peut essayer de la rassurer, mais il est surtout important de mettre des limites.

Les relations doivent laisser des libertés à l'autre. Nos besoins et désirs sont aussi à prendre en compte. Voir d'autres ami(e)s n'est pas une trahison.

Si la situation devient invivable, il est parfois nécessaire de s'éloigner de cet ami, peut-être seulement pour un temps. Cela nous donne la distance qui nous permet de nous poser des questions : Que m'apporte cette relation ? 

 

Mon/ma meilleur(e) ami(e) me laisse tomber

 

Il arrive que l'on soit ami avec une personne, parfois depuis plusieurs années, et, sans raison apparente, l'autre décide de couper les ponts, nous évite, ou nous rejette.

On se sent alors mal, on est perdu. Sans explication, on ne comprend pas les raisons de cette rupture. On est triste, en colère contre cet ami qui nous laisse tomber. On se demande ce que l'on a fait de mal, on peut être envahi de doute et de culpabilité.

Comme pour une rupture amoureuse, on peut se sentir si mal que l'on se demande si l'on est digne de l'amour (amical) de la personne, ou de quiconque.

Plus on se sentait proche de cet ami(e), plus on a partagé avec lui/elle des expériences, des confidences, plus on se sent blessé.

 

Que faire ? Essayer de s'accrocher ? Ou essayer de se faire de nouveaux amis ?

L'idéal est de parler à cette personne, demander les raisons.

Parfois les gens changent, les sentiments évoluent comme les relations.

Parler à l'ami qui nous a abandonné n'est pas toujours possible. Il faudra faire le deuil de cette amitié, même si l' on gardera toujours les souvenirs, les émotions liées à cette relation qui a fait partie de notre vie et qui nous a permis d'évoluer. On peut ainsi toujours retirer quelque chose de positif d'une expérience. 

Sans chercher à la « remplacer », on peut se tourner vers d'autres personnes si l'on a la chance d'avoir d'autres proches. Privilégier d'autres amitiés, et s'ouvrir à de nouvelles aidera à se reconstruire.

L'amitié, c'est un peu comme l'amour, il peut y avoir des disputes, de la jalousie, des ruptures brutales...

Il arrive que l'on se retrouve pris dans des relations toxiques, comme, par exemple, dans des situations d'emprise où on peut devenir dépendant d'une personne qui nous entraîne malgré nous vers de "sombres horizons".