Déménagement et 

changement d'établissement

 

On peut être heureux, avoir hâte, d'habiter une maison plus grande, de quitter un collège dans lequel on se sentait mal...

Mais le plus souvent, les déménagements ou changements d'établissement sont plutôt redoutés. On perd une partie de nos repères. On peut se sentir un peu "perdu" dans un environnement que l'on ne connaît pas. 

Cela demande de se faire de nouvelles habitudes. ..

On peut avoir peur. L'inconnu amène son lot d'appréhensions, d'angoisses et de questions. « Comment ça va se passer ? » « Est-ce que je vais perdre tous mes amis ? » « Est-ce que la nouvelle ville sera aussi bien que l'ancienne ? »

Nos émotions face au changement

 

Un changement de collège ou de lycée, parfois couplé d'un déménagement, ce sont des changements dans notre vie qui demandent que l'on s'y habitue. Cela peut prendre du temps : 3 mois, 6 mois parfois une année.

Il est normal de se sentir triste après le déménagement ou le changement d'établissement, il arrive même qu'on pleure, ou qu'on l'exprime par une certaine agressivité. Cela peut être notre façon de réagir face à notre sentiment d'être perdu.

On peut aussi être en colère, avoir l'impression que l'on nous à imposé cela, que l'on nous a arraché à un endroit où l'on se sentait bien.

On peut en vouloir à ses parents. Mais les raisons d'un changement peuvent être multiples et peuvent amener de bonnes expériences. Parfois, les parents aussi subissent cette situation, par exemple si la raison est professionnelle : mutation, nouvel emploi... Toute la famille peut se trouver déstabilisée par le changement. Il peut y avoir des tensions, des conflits. Certains sont contents, d'autres non. De toute façon, même si on a voulu ce changement, il va y avoir une phase d'adaptation plus ou moins longue. Il faut s'y préparer.

Chaque changement dans la vie peut apporter de nouvelles expériences et nous permettre de mieux se connaître, de découvrir de nouvelles choses, de prendre de la maturité, même si c'est difficile au début.

Déménagement

Plusieurs émotions, angoisses, questions nous traversent quand on sait que l'on va habiter un quartier, une ville ou même une région différente.

 

On a peur de perdre ses amis. On a peur qu'ils nous oublient. Plus on s'éloigne géographiquement, plus cette question nous paraît importante.

Même si on ne déménage pas loin, cela veut dire quitter une maison ou un appartement dans lequel on a vécu plus ou moins longtemps, un lieu plein de souvenirs. C'est donc une nouvelle page de notre vie qui commence.

 

Il existe des moyens pour bien préparer le déménagement et bien se préparer soi-même à ce changement. Avant le « jour J » on peut profiter de ses amis, des sorties, des lieux que l'on aime le plus.

Pour ne pas avoir l’impression de subir ce déménagement, on peut s'impliquer. Faire soi- même ses cartons. Cela permet aussi de faire le tri, de repartir sur de bonnes bases.

Si cela est possible, on peut demander à visiter la nouvelle habitation et/ou la nouvelle ville. Ainsi, elle ne sera plus totalement inconnue quand on y emménagera. On pourra s'y projeter, imaginer comment on aménagera sa nouvelle chambre, repérer ce qu'il y a dans le quartier...

 

Organiser, si possible, des visites des amis dans la nouvelle habitation permet à la fois de se voir et d'être content de partager son nouveau lieu de vie.

Même si on est très éloigné géographiquement de ses amis, on peut continuer à se donner des nouvelles grâce au téléphone et à internet. On peut organiser des voyages pendant les vacances pour les revoir.

 

Changement d'établissement

 

Nouveau collège ou lycée, nouveau trajet, nouveaux professeurs, et surtout nouveaux camarades. On ne connaît personne, et personne ne nous connaît. Cela ne paraît pas facile de s'intégrer.

Surtout lorsque le changement se fait en cours d'année, on a l'impression de n’être que « le nouveau » et qu'il sera difficile de s’insérer dans des bandes d'amis déjà constituées.

 

On peut aussi redouter d'avoir des difficultés à suivre le programme. Quand on change d'établissement, surtout en cours d'année, il arrive qu'on ait pas étudié les mêmes chapitres en cours.

Il est important de le signaler au professeur. Inutile de se décourager, en s’accrochant il est possible de rattraper un retard petit à petit dans l'année. On peut aussi demander à un camarade de nous prêter ses cours ou de nous aider, cela fait une bonne occasion de faire connaissance.

 

Tout ne nous plaisait pas forcément dans notre ancien établissement. Le changement amène donc son lot de bonnes surprises en plus des moins bonnes.

Pour apaiser ses doutes avant de faire sa rentrée, on peut, si c'est possible, venir lors de l'inscription, pour repérer les lieux, peut rencontrer les adultes de l'établissement...

 

Changer d'établissement c'est aussi l'occasion de repartir de zéro si on le souhaite. Dans cette période où l'on se pose la question de « qui suis-je ? », faire de nouvelles rencontres peut aider.

Il ne s'agit pas pour autant de remplacer les anciens amis. On construit de nouvelles relations qui sont toutes uniques. Les nouvelles amitiés seront différentes des anciennes puisque les personnes que l'on rencontre sont différentes. Elles n'effacent donc pas les anciennes.

 

 

Quand on change de collège, de lycée, de fac ou d'école, ou que l'on déménage, il faudra du temps pour se sentir de nouveau en terrain connu, pour se sentir « chez soi », c'est à dire, en confiance et en sécurité.

Il est normal de traverser des moments de tristesse et de colère, mais le temps apaisera les craintes si l'on est ouvert aux nouvelles expériences.

Et si c'est vraiment difficile à vivre, on peut en parler à ses proches.

Si cela ne suffit pas, que le sentiment de tristesse ou d'être perdu est trop intense et dure il est préférable de se tourner vers des professionnels. (médecin, infirmière scolaire, psychologue...)

Les psychologues d'Allô Jeunes te soutiennent.